L’homme du 22 septembre

Modibo Keita, l'homme du 22 septembre
Modibo Keita : Président et chef des armées

« Un jour l’on nous a dit d’arroser un rocher jusqu’à qu’il verdisse.
Car le rocher est dur. Un rocher en feuilles est éternel.
Les paresseux se sont retranchés disant à tous moments :

c’est folie !
Nous avons commencé le même jour
et durant cinq ans ce fût une corvée.
Et quand le rocher fût couvert de mousse, il était minuit, minuit de septembre.
Et nous l’avons appelé MALI.« 

(Boukani Dara)

Le père de l’indépendance du Mali

Au lendemain de l’éclatement de la Fédération du Mali, la déception était grande. Modibo Keita et L’U.S.R.D.A. organisent un congrès extraordinaire le 22 septembre 1960 pour proclamer l’indépendance du Soudan qui va prendre le nom du grand empire flamboyant du moyen-âge : Mali. 

 Cette proclamation eu lieu dans un climat d’euphorie nationale. L’événement fit l’objet de fêtes populaires dans un enthousiasme extraordinaire. 

La même émotion et le même enthousiasme régnaient quelques heures plus tôt dans la salle où se réunissait le congrès. Les congressistes, debout, firent une ovation délirante lorsque Modibo Keita proclame l’indépendance du Mali:

Le discours du 22 septembre :

Modibo Keita
Modibo Keita

Jamais, le destin du pays n’a autant coïncidé avec celui d’un homme.
Cheick Oumar Diarrah écrit : 

« C’est son charisme naturel qui a eu pour effet de faciliter son identification avec le Parti, le Peuple et la Nation. Indéniablement, Modibo Keita incarnait l’âme du Mali. Son prestige immense, son autorité incontestable, découlaient principalement de sa conduite irréprochable et de sa croyance profonde, inébranlable dans le destin du Mali. Le Mali s’identifiait à Modibo Keita parce qu’il était l’incarnation réelle de la personnalité malienne, de la dignité nationale de ce peuple orgueilleux de son histoire. »


A lire :